r

r
Ce blog n’est pas rosicrucien, martiniste ou maçonnique, mais s'intéresse à ces trois courants initiatiques et traditionnels.

jeudi 28 mars 2013

Galerie Josephin Péladan : Catherine Alexandre




La Galerie Joséphin Péladan propose tous les quadrimestres, des œuvres d’artistes
 qui pratiquent leur art avec une inspiration poétique et mystique, symboliste et spiritualiste

présente son 3° salon du 15 Janvier au 15 Mai 2013 




Transréalisme

CATHERINE ALEXANDRE

La Croqueuse de nuages
© Catherine Alexandre

Nous sommes très heureux de présenter pour cette troisième galerie, les oeuvres de cette artiste, qui succède à l'exposition de Valère Prosperi (deux mille visiteurs). 

A l'âge de deux ans, les parents de Catherine Alexandre  lui ont  mis un crayon dans les mains... qu’elle  n'a plus jamais lâché depuis. A  la fin  de ses études secondaires, elle fait les Beaux-Arts où elle obtient un Diplôme National de Peinture. En parallèle elle suit une formation de Création de Bijoux Contemporains et obtenu un diplôme
Tout en continuant la peinture, Cat°herine Alexandre apprend la gravure "Taille-Douce" avec un Maître Espagnol, Alfonso Saura, et "tire" pendant cinq ans des gravures originales pour une galerie parisienne. Elle se spécialise dans le mouvement Cobra, principalement Karel Appel  et Lindström.

Lauréate d'un concours de stylisme (Création Courtelle), elle dessine pendant dix ans des vêtements et motifs Jacquart pour une entreprise textile. Conjointement, ses peintures se découvrent aux cimaises des galeries et manifestations artistiques. Puis, en free-lance, elle créée pendant cinq ans des personnages originaux pour le dessin-animé (model-sheets). Elle découvre là le monde du cinéma, et commence à écrire des scenarii…puis des romans !

Catherine Alexandre organise un Salon d'Art Fantastique dans sa région et souhaite avoir un grand atelier-galerie ouvert au public.

« Je  soigne aussi les fleurs de mon jardin, car je suis avant tout une "contemplative". Pour moi la vie est un tout ; toutes les activités que j'ai découlent du même état d'esprit, de la même recherche : faire émerger le meilleur de moi-même, tout en puisant l'enseignement dans ce qui m'entoure, les êtres et les choses. Et c'est un vaste programme d'apporter sa "petite pierre" à l'édifice. L'art est une alchimie. En créant, on participe à la Création Universelle et on se construit soi-même. Peu à peu ... pas à pas. La petite-œuvre rejoint dans une démarche infinie celle du Grand-Œuvre » !

Affichez grand-écran pour visionner l'exposition :




 © Catherine Alexandre, Huiles sur toile.



Titres des oeuvres :
- La belle endormie
- En famille
- La marchande des 4 saisons
- La perle
- La robe coquelicot
- Le béret
- Le chapeau orange
- L'épistolière
- Les pieds sur terre
- L'élu
- Les dirigeables
- Un rhino c'est pas rosse
- L'heure c'est l'heure
- Gaïa
- La bretonne
- La soliste
- La crinière
- La muse
- L'amirale
- Musique océane
- La pachatte

Catherine Alexandre, très prochainement :











 et a récemment exposé à :















Le site de Catherine Alexandre, artiste, c'est : ICI

32 commentaires:

  1. Valére Prospéri m’avait bousculé (positivement), Catherine Alexandre m’enchante avec ces toiles oniriques.

    RépondreSupprimer

  2. Lumineux ! C’est remarquable, bravo pour cette 3° galerie !

    RépondreSupprimer
  3. De la sensibilité, de la poésie mais surtout, du génie dans la composition

    RépondreSupprimer
  4. que de Lumière dans ces toiles, comme dans le texte qu'elle nous a offert...Merci Catherine pour ce moment de contemplation!

    RépondreSupprimer

  5. Je fréquente beaucoup de galeries, et à 72 ans, je m’étonne encore d’y découvrir des artistes aussi talentueux, mais surtout aussi novateurs. Toutes mes félicitations, madame !

    RépondreSupprimer
  6. Catherine Alexandre20 janvier 2013 à 19:26

    Merci, vos commentaires chaleureux me vont droit au coeur.

    RépondreSupprimer
  7. Un curieux et intéressant mélange de Léonor Fini et de Giuseppe Arcimboldo

    RépondreSupprimer
  8. Que de (beaux) poissons ! Y-a-t-il un message, une motivation particulière ?

    RépondreSupprimer
  9. Jo le Limougeaud20 janvier 2013 à 20:34

    Mon Cher Jacques, tu as un don pour nous dénicher de bons artistes qui n’hésitent pas à sortir des sentiers battus, pour nous entraîner dans un monde fantastique, joyeux, enfin, HEUREUX dans ce début de siècle bien grincheux. Merci à toi et bien sur à Catherine Alexandre au talent affirmé !

    RépondreSupprimer
  10. Merci Jo, et à vous tous ! Oui, j'aime "dénicher" comme tu dis, des talents, mais ceux-ci sont déjà connus et c'est eux qui me font l'honneur d'exposer ici !

    RépondreSupprimer
  11. Pourquoi avez-vous censuré mon commentaire, c'est indadmissible de la part de quelqu'un qui se réclame des valeurs (discutables)que vous affichez sur ce blog.

    RépondreSupprimer
  12. Je ne censure pas les commentaires qui émettent une critique négative, ils sont légitimes dès l'instant où ils sont raisonnablement étayés, Brutus le bien-nommé !
    Mais je ne publie pas ceux où l'ordurier (entre autres) ne cède en rien à la connerie,et le votre est, je vous l'affirme, très con !

    RépondreSupprimer
  13. Le blog de Jacques, c'est une vaste maison dont la porte reste toujours grande ouverte. On y entre, on peut aller où l'on veut, on est généreusement bien accueilli. S'il y a une pièce qui ne nous convient pas, on n'est pas obligé d'y entrer : Brutus,qu'êtes-vous venu y faire ?
    Merci Jacques de nous proposer tes textes, des chroniques, mais aussi des découvertes comme celles que vous nous offrez avec la GALERIE JOSÉPHIN PELADAN, où des artistes peuvent exposer leurs oeuvres !

    RépondreSupprimer
  14. Je découvre ! Toutes mes félicitations pour cette belle exposition et bravo aussi pour la qualité des reproductions en grand format, bonne idée.

    RépondreSupprimer
  15. Noctua Valère Prosperi21 janvier 2013 à 11:43

    Catherine est de ces amis avec qui on partage un parcours de vie. Pas besoin, donc, de de parler avec les mots pour se savoir sur un tronc commun. Sa peinture est technique et inspirée, son univers lui correspond si bien, peut-être faut-il la connaitre pour s'en rendre compte (regardez bien la douceur de son regard sur sa photo), ou peut-être suffit-il de laisser porter par ses couleurs et cet aspect onirique hors de l'espace temps bien horizontal.
    Je souhaite lui tirer ma révérence, car elle vie de ses œuvres et mérite donc de figurer dans cette galerie virtuelle qui, jadis, fut bien réelle et L'aurait surement exposé aussi.
    Peut-être que certains pourront reprocher un art trop figuratif et, en conséquence, peu affranchis de la volonté d'expliciter ou de mettre le plus grand monde d'accord, MAIS Est-ce un tort à une époque de la mondialisation avec des supports comme l'Internet que de vouloir parler un langage universel ?! Et, finalement, en s'incluant dans le Grand Œuvre, ne cherche-t-on pas l'abnégation plutôt que l'individualisation (comme les bons vieux Compagnons qui œuvrèrent anonymement Pour bâtir nos cathédrales d'antan, héritage spirituel d'un passé pas si noir lorsque le travail était sanctifié et l'homme en harmonie avec son environnement...).
    Bravo à Catherine Alexandre.
    Et merci à elle.

    RépondreSupprimer
  16. Bel hommage par celui qui a précédé Catherine Alexandre (et qui l'a parrainé)à la Galerie Joséphin Peladan ! Merci Valère.

    RépondreSupprimer
  17. Catherine Alexandre21 janvier 2013 à 15:39

    Merci valère, de m'avoir ainsi permis d'exposer ici.
    J'ai choisi l'appellation de "Surréalisme", pour me permettre justement de dépasser un réalisme de premier regard.
    Je m'apparente ainsi au surréalisme, onirisme et art poétique.
    En fait, il y a deux niveaux de lecture: Le premier,avec son univers, et la scène identifiée immédiatement.
    Le second, plus symboliste (avec mes propres codes et symboles), qui me permet de mieux traduire mon émotion, mais parfois cachée, associant ainsi la personne qui regarde à la création de la toile. La trame de la toile n'est-elle pas ,en quelque sorte ,un "champ quantique" ?
    Quant à la question sur le pourquoi des poissons, et bien je dirais: "pourquoi pas des poissons ???"
    Si l'on adhère (ce qui n'est pas mon cas sinon avec nuances)à la théorie Darwinienne, ne sont-ils pas nos "grand-papas "???

    RépondreSupprimer
  18. C’est tout simplement… beau ! Je suis allé voir le site de cette artiste, j’y ai découvert d’autres toiles toutes aussi merveilleuses. Beaucoup de sensibilité et de fraîcheur

    RépondreSupprimer

  19. Mariage heureux d’une grande palette de couleurs avec un graphisme « mélodieux ». Je découvre, et j’aime, j’aime beaucoup !

    RépondreSupprimer
  20. Surprenant, mais très harmonieux, on ressent une forte expression, personnelle (de l'artiste)au départ, mais partagée ensuite par celui ou celle qui visite cette galerie.

    RépondreSupprimer
  21. Catherine Alexandre22 janvier 2013 à 13:53

    J'espère que vous aurez "rectifié", le terme employé dans mon commentaire. Je voulais dire "Transréalisme " et non surréalisme.
    Merci à tous les visiteurs de cette galerie, pour leur regard attentif et leurs commentaires si positifs.

    RépondreSupprimer
  22. Audace et maîtrise, quel talent !

    RépondreSupprimer
  23. Il se dégage une ambiance, non, plutôt une atmosphère qui ne peut laisser indifférent : de la liberté dans le geste, de la rigueur dans la composition, toutes mes félicitations à cette artiste !

    RépondreSupprimer
  24. Un monde féerique, plein de charme, de sensualité : d’amour !

    RépondreSupprimer
  25. Jean-François (Paris)24 janvier 2013 à 13:56

    J’aime ces compositions (décalées peut-être, mais ô combien subtiles) et l’harmonie des couleurs. De la recherche, de l’innovation, mais quel résultat ! Bravo madame, et j’ai une certaine hâte à découvrir vos écrits, car si votre plume égale votre pinceau…

    RépondreSupprimer
  26. Que du bonheur, j’ai un véritable coup de cœur ! Je vous engage tous, à visiter http://www.catherinealexandre.com/

    RépondreSupprimer
  27. Jean-François (Paris)25 janvier 2013 à 12:31

    Merci ! Effectivement, le site est très intéressant, le format et le rendu des couleurs satisfaisant.

    RépondreSupprimer
  28. Je suis frappée par cette série, d’une inspiration poétique et d’une grande beauté picturale. Il se dégage de cette exposition des effluves nourricières à la méditation, à la sérénité, au bien-être.

    RépondreSupprimer
  29. catherine Alexandre26 janvier 2013 à 14:56

    Je vous remercie tous, car le parcours du peintre n'est pas toujours parsemé de pétales de roses, et tous les retours positifs nous soutiennent.Mais c'est...le plus beau des métiers !

    RépondreSupprimer
  30. S’il fallait résumer par un seul mot : de la tendresse, et y ajouter un adjectif : de la tendresse partagée. Merci pour cette émotion !

    RépondreSupprimer
  31. Je me suis régalée ! Une galerie virtuelle, c'est bien certes et j'en remercie Jacques, ça permets de découvrir, mais je regrette que la distance ne me permette pas de venir admirer sur place ! Bonne continuation et à bien tôt j'espère de nouvelles toiles !

    RépondreSupprimer
  32. Délicatesse, sensibilité, bravo ! de chaudes couleurs bienvenues par ce mauvais temps d'hiver !

    RépondreSupprimer

Les commentaires offensants et dénigrants et ceux d'attaques ad nominen, non fraternels, ne seront pas publiés.